AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Auteur◄ (paint the town green) elliott
Maddie Fox
LONG BEACH INHABITANT


MESSAGES : 82
ARRIVAL : 19/01/2016
© FACE CLAIM : lizzie olsen ©twisted lips+hedgekey.
OCCUPATIONS : maître-chien pour la police, ancienne brigadière.
HOUSING : un 3pces sur westside.

MessageSujet: (paint the town green) elliott   Ven 22 Jan - 11:59

elliott + madison
let's color the streets like our own

Maddie ne prend pas souvent la voiture. En fait, quasiment jamais, à tel point qu'elle a sans doute oublié comment on conduit. La vérité, c'est qu'elle s'en servait beaucoup au boulot, mais voilà, quitter le terrain c'est aussi quitter tout ça. Plus besoin d'avoir un véhicule de service si on passe sa journée à dresser des chiens. Du coup, elle a pris le bus.
Mais voilà déjà vingt minutes qu'il est arrêté. Elle commence dans exactement trois minutes, et soupire. Elle n'y sera jamais, le poste est encore à l'autre bout et visiblement, tout est bouché. La belle perd patience et traverse le bus d'un pas assuré. « Je vais descendre ici. » annonce-t-elle au chauffeur d'un ton qui n'autorise aucun contre-argument. Le chauffeur lui ouvre et la laisse sortir avec un hochement de tête.
Dehors, l'air est saturé de cette odeur d'essence lorsque les bagnoles stagnent depuis trop longtemps. Comme s'ils n'pouvaient pas couper le moteur. Elle soupire de nouveau, presse le pas, mais elle s'aperçoit bien vite que plus elle avance, plus le monde s'intensifie. À pied, surtout. Toute une foule déambule dans le centre ville. Fox lève les yeux au ciel. C'est pas vrai. Nouveau soupir, elle va finir par expirer tout l'air de ses poumons si ça continue comme ça. Elle sort son portable de la poche de son jeans. « Allô, ici Fox. Je serai en retard. Enfin.. j'sais même pas si j'pourrai arriver avant une heure ou deux. Ouais, ok. Très bien. Merci, bye. » Elle raccroche. On lui excuse tout, à Maddie. Peut-être parce qu'ils savent par quoi elle est passée récemment, y a un an. P't'être qu'ils ont pitié, hein ? Madison sait aussi que c'est parce qu'ils ont de l'espoir. L'espoir qu'elle reprenne son poste, peut-être. Aujourd'hui, si elle devait être franche, elle vous répondrait qu'elle n'en sait rien. Peut-être un jour. Pas encore, néanmoins. Elle a laissé Kasper à la maison, dommage, elle aurait dû l'emmener, ça lui aurait fait une compagnie.
Au moment où elle se demande si elle ose sortir son badge (c'est qu'ils lui ont tout laissé, à Maddie, son badge, son arme de service, depuis un an qu'elle a arrêté les sorties sur terrain quand même) pour se frayer plus facilement un passage, quelqu'un la bouscule. « Vous pouvez pas faire... »
Non. Il ne peut pas. Ah ben non, ça serait trop lui demander ! Elle n'a pas fini sa phrase. Par réflexe un peu stupide dans son métier, quand elle a sentir qu'on la bousculait, elle a attrapé le poignet du petit rigolo pour le dévisager. Puis elle le lâche, d'un seul coup, comme si ça brûlait. « Elliott. » Aucune émotion dans sa voix, elle tâche bien de n'afficher également aucune expression sur son minois. Bien sûr. E-vi-dem-ment. Elle ne sait pas quoi penser, comme à chaque fois qu'elle le croise, elle est perturbée. Hiroshima un peu, dans son crâne. Déjà que c'est pas facile à vivre, la tête d'une nana, mais alors là... « Tu fais la manifestation ? » demande-t-elle en se déridant, légèrement moqueuse. Elle croise ses bras sur sa poitrine. Comme une technique de défense. Vous savez, c'est compliqué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mightyjungle.forumactif.com/t167-everything-you-touch-tur
Elliott Ellans
LONG BEACH INHABITANT


MESSAGES : 173
ARRIVAL : 17/01/2016
© FACE CLAIM : robbie wadge (okinnel)
OCCUPATIONS : études de droit

personal agenda
Contact list:
Disponibilités RP: (babylone + maddie + maxine + peggy + roméo + thaléïa)

MessageSujet: Re: (paint the town green) elliott   Ven 22 Jan - 13:38

Je hais ces putains d'écolo de merde qui font chier tout le monde avec leur manifestation à la con. Je leur ferais bouffer du phoque à ces abrutis. Gosh. Ça m'énerve. Je ne sais d'ailleurs pas ce qui me gonfle le plus, cette manifestation, le fait d'être bloqué dedans ou alors le fait que je savais pertinemment qu'elle avait lieu et que je n’ai rien fait pour partir plus tôt ou pour prendre un autre chemin. Raaaaah. Organisation zéro. Puis, ils sont obligés de faire ça en plein milieu du centre-ville un lundi ? Ils n’auraient pas pu faire cette manifestation de mes deux en plein milieu d'un champ un dimanche pour faire chier personne ? Ouais, je sais, ça n’aurait eu aucun impact, mais bordel, qu'est-ce qu'on s'en fout du réchauffement climatique et de la disparition de certaines espèces. Pour ma part, je m'en tamponne sévère. Je ne vais certainement pas changer mes mauvaises habitudes pour la planète, non, mais manquerait plus que celle-là.

Je peste intérieurement et suite au mouvement de foule, je me retrouve en plein milieu des manifestants. Y en a même un qui me tend un flyer et une pancarte. Après un immense sourire, j'envoie son flyer de merde valser, tient l'environnement, c'est cadeau et je m'éloigne de cet abruti rapidement avant de le frapper avec la pancarte qu'il veut que je prenne. Je jette un coup d'œil à ma montre, bon, bah, je crois que pour le cours de ce matin, c'est mort. Raaaaaaah. Je commence à pousser tout le monde pour m'éloigner, sans gêne. J'entends les gens râler (pour changer) et je râle encore plus fort qu'eux (histoire de changer aussi, tient). « Poussez-vous. » que je ne cesse de lancer en jouant des coudes. J'ai le droit à de jolis noms d'oiseaux et à un tas de regards noirs. Jusqu'au moment où... « Vous pouvez pas faire... » Attention ? Non, je ne peux pas.

Je capte enfin que la demoiselle râleuse n'est autre que Madison Fox, la flic. Bon, elle est un tas d'autres choses, mais principalement, c'est cela que j'ai retenu d'elle. En plus du fait que ce soit une nana qui disparaisse dans la nature encore plus vite que son ombre. Si jamais un jour, tu as besoin de changer d'identité, de te faire discret, demande-lui conseil, je suis persuadé qu'elle pourrait largement t'aider. Elle m'attrape le poignet et pose son regard dans le mien. Euuh, okay. La pauvre, elle pète une durite, à croire que ce mouvement pour sauver les bébés phoques lui monte au cerveau. Elle doit réaliser ce qu'elle vient de faire parce qu'elle me lâche soudainement, à croire que je suis atteint d'une maladie incurable contagieuse. Je secoue un instant la tête, à moitié désespéré par sa réaction. « Elliott. » Oui, c'est moi. Décidément, elle agit vraiment bizarrement la nana. Elle a dû oublier me préciser que là-haut y avaient des trucs qui déconne totalement. Je prends le même ton qu'elle, un brin moqueur, et je scande à mon tour. « Madison. » Sourire. J'ajoute pour la forme. « Je t'aurais bien dit que ça fait un bail, mais je crois bien que c'est volontaire. » Référence au fait qu'elle semble me fuir un peu trop. Je ne sais pas vraiment sur quel pied danser avec elle, un jour, elle peut se montrer super ouverte. L'autre, elle se renferme et m'ignore comme ce n'est pas permis. Bref, une nana et son lot de mystères.

Elle rajoute un truc qui me fait à nouveau lever les sourcils. « Tu fais la manifestation ? » J'ai vraiment l'air d'être un mec qui donne de sa personne pour l'environnement ? Seriously ? Je secoue un instant la tête. « Je tente de fuir ces abrutis avec leur pancarte, oui ! » Le mec à côté de moi se retourne légèrement à mes propos, mais je ne fais pas attention. Il peut bien dire ce qu'il veut, il a l'air d'un con à gueuler comme un dégénéré des slogans bidon avec sa pancarte de merde. « Et toi alors ? Tu tentes de te fondre dans la masse ? » Ce n'est pas une critique, non, une simple constatation face à sa façon de se comporter avec moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mightyjungle.forumactif.com/t109-tic-et-tac
Maddie Fox
LONG BEACH INHABITANT


MESSAGES : 82
ARRIVAL : 19/01/2016
© FACE CLAIM : lizzie olsen ©twisted lips+hedgekey.
OCCUPATIONS : maître-chien pour la police, ancienne brigadière.
HOUSING : un 3pces sur westside.

MessageSujet: Re: (paint the town green) elliott   Dim 24 Jan - 12:45

« Madison. » Il l'imite et ça, ça l'agace clairement. Elle lui offre un sourire pincé, sévère, comme une institutrice qui dévisagerait un mauvais élève. Elle ne sait pas quoi penser d'Elliott, il débarque dans sa vie comme une tornade qu'elle s'efforce de combattre, sans savoir pourquoi elle ne prend pas les choses plus légèrement. Elle pourrait juste profiter. Des moments qu'ils passent ensemble, mais la réalité, c'est que Maddie, ça la fait drôlement flipper, tout ça. Que c'est une fille, une fille angoissée, nerveuse, soucieuse. « Je t'aurais bien dit que ça fait un bail, mais je crois bien que c'est volontaire. » Elle n'a rien à lui répondre, parce qu'il a raison, tout simplement. Et alors qu'elle était sur la défensive, la jeune femme se sent soudainement coupable. De quoi, elle n'en sait trop rien, mais la culpabilité la prend soudainement à la gorge. Il ne l'accuse pourtant pas, son ton de voix est détendu. Mais elle se sent comme coincée, alors, en même temps que ses muscles se détendent, ses barrières tombent. « Désolée. J'étais pas mal occupée, ces temps-ci. » invente-t-elle, avec la fébrilité d'une adolescente qui cherche à mentir à ses parents. Madison n'est pas une comédienne, elle aurait fait une piètre actrice d'ailleurs et il ne faut pas avoir fait dix ans d'études supérieures pour savoir que ça n'est qu'une excuse pourrie. Mais elle s'est excusée, et c'est déjà beaucoup, pour elle.

Alors, elle décide de se dérider, de se détendre. Après tout, il ne va rien se passer ici (c'est ça, cherche à te rassurer en plus) et puis ça lui fait quand même plaisir de voir Elliott. Elle l'aime bien.
C'est justement ce qui lui fout une trouille digne de cauchemars. « Je tente de fuir ces abrutis avec leur pancarte, oui ! » Elle lâche un rire spontané et sincère, parce qu'elle ne peut pas lui enlever le don qu'il a de la faire rire, naturellement. Sans efforts quelconques. Elle secoue la tête, comme désespérée par son cas, ignorant elle aussi les manifestants autour d'eux. « Et toi alors ? Tu tentes de te fondre dans la masse ? » Elle ne sait pas si c'est une simple image pour la situation actuelle, ou s'il parle d'autre chose. D'eux deux, par exemple. Elle cesse de rire, mais son sourire plein de candeur reste sur ses lèvres ingénues. « J'essaie, mais cela ne me fait pas avancer plus vite. Je crois que le boulot, ce matin, c'est foutu. » Elle lui lance un clin d'oeil. C'est un peu comme une invitation. Pire qu'une schizo, la fille. Quelqu'un dans son dos la bouscule un peu fort, et elle trébuche en avant, se raccrochant un peu au bras de son.. de son quoi, hein ? Ami, amant, inconnu, au fond elle ne sait même plus. Elle le lâche peu après, remettant son chemisier en place (encore une excuse pour le lâcher, soit dit en passant). « Que dirais-tu qu'on s'extirpe de cette foule ? Je me sens oppressée. » Et elle ne ment pas, cette fois. Elle n'a jamais été à l'aise au milieu d'une foule compacte et vivante, qui se déplace, comme une vague. Son récent traumatisme (récent, Maddie, déconne pas, ça fait plus d'un an) lui a laissé des séquelles qui ont aggravé ses peurs d'antan. Sans être complètement agoraphobe, Fox est devenue tendue au maximum en présence d'autant de monde. Sans attendre vraiment sa réponse, elle attrape sa main et y noue ses doigts fins et froids. Elle fait volte-face et fend la foule en travers, pour gagner le trottoir le plus proche, s'éloignant un peu de leur destination. Mais tout pourvu qu'ils trouvent un coin plus calme, à l'écart, quelque part où elle pourra respirer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mightyjungle.forumactif.com/t167-everything-you-touch-tur
Elliott Ellans
LONG BEACH INHABITANT


MESSAGES : 173
ARRIVAL : 17/01/2016
© FACE CLAIM : robbie wadge (okinnel)
OCCUPATIONS : études de droit

personal agenda
Contact list:
Disponibilités RP: (babylone + maddie + maxine + peggy + roméo + thaléïa)

MessageSujet: Re: (paint the town green) elliott   Ven 5 Fév - 16:53

« Désolée. J'étais pas mal occupée, ces temps-ci. » Mais bien sûr, on y croit. Je ne prends pas la peine de relever, de toute façon, je n'arrive pas à la cerner. Je ne comprends pas pourquoi elle est autant dans la fuite, ce n’est pas comme si c'était sérieux entre nous, pas comme si ça pouvait le devenir. Sa manière d'essayer de rattraper les choses à chaque fois, de me montrer que ce n'est pas volontaire me fait doucement sourire. Elle n'est pas crédible, absolument pas, et ça se voit tellement que ça en devient ridicule. Je ne lui demande pas d'explications, ce serait inutile, elle va, elle vient. Encore, toujours. Je commence à avoir l'habitude et au final, ce n'est pas plus mal. Avec elle, c'est plus simple qu'avec certaines autres nanas qui s'accrochent et ne me lâchent plus d'une semelle. Au moins, je sais à quoi m'en tenir, aujourd'hui, je la vois, demain, probablement pas.

Elle rit doucement à mes propos sur ces cons qui manifestent. Femme qui rit... Okay, j'arrête. Après tout, c'est peut-être ça son problème, elle a peur de craquer à nouveau. Pauvre bichette. 'fin bon, ce n'est pas comme si je l'avais jamais forcée à faire quoi que ce soit donc ça ne doit pas être la bonne explication. Finalement, c’est peut-être dans sa nature. Un coup, je veux te voir (ou je te vois parce que je n’ai pas le choix) et le lendemain, je préfère disparaître.

Nouvelle remarque avec un double sens entre la situation actuelle et sa tendance à fuir tout le temps. Nouvelle réplique de sa part. « J'essaie, mais cela ne me fait pas avancer plus vite. Je crois que le boulot, ce matin, c'est foutu. » Et elle n'est pas la seule. Je peux dire adieu à la possibilité d'arriver à temps pour les cours et je ne peux m'en prendre qu'à moi-même. Et là, elle change du tout au tout, à nouveau. Un instant, elle ressemble à un mur, l'autre, elle s'ouvre sans raison apparente. Clin d'œil et elle se retrouve à moitié dans mes bras alors qu'un manifestant la pousse sans le vouloir (ou peut-être que si en fait). « Suffisait de le dire tout de suite si tu voulais qu'on passe directement aux choses sérieuses. » que je lui lance avec un immense sourire alors qu'elle se décale presque aussitôt. Okay. D'abord, elle me lâche comme si j'étais contagieux, ensuite, elle me fait un clin d'œil plein de sous-entendu, puis elle s'éloigne à nouveau à croire que j'ai la peste. Sinon, la simplicité, elle connaît ? Il faut croire que non parce qu'elle continue dans cette lancée. « Que dirais-tu qu'on s'extirpe de cette foule ? Je me sens oppressée. » Et elle m'attrape la main afin que l'on s'éloigne de tous les manifestants. À croire que mon contact ne la rend plus malade. Je la suis en râlant contre les gens qui ne se poussent pas (le changement, ce n'est pas maintenant). Une fois éloigné des abrutis et de leurs pancartes, je lance toujours sur le ton de la plaisanterie. « Tu veux aller boire un café ? » Ce n'est pas la première fois qu'on se retrouverait autour d'un café et l'allusion ne doit faire rire que moi. « À moins que tu préfères qu'on aille chez moi, c'est pas loin. » La précision est inutile, elle est déjà venue. J'ajoute quand même afin de la déstabiliser un peu et parce qu'au fond, j'aimerais finir par comprendre pourquoi elle agit de la sorte avec moi. « Sauf si t'as peur de te retrouver en tête à tête avec moi. » Sérieusement, pourquoi tu fuis comme ça ? Je ne lui demande pas, mais la question me traverse dans mon esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mightyjungle.forumactif.com/t109-tic-et-tac
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: (paint the town green) elliott   Aujourd'hui à 2:44

Revenir en haut Aller en bas
 
(paint the town green) elliott
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Jayhawks "Hollywood Town Hall" (1992)
» Adam green & Carl Barat
» In Your Town (Deuce + Live in Europe)
» Elliott Murphy à Ieper le 25.02.2010
» AMEBIX, EYEHATEGOD, SOILENT GREEN & HELLFEST 2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE MIGHTY JUNGLE / time flies ! :: - LONG BEACH : california - :: (( DOWNTOWN ))-
Sauter vers: