AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Auteur◄ à l'amiable (liodd)
Lio Ballfinger
LONG BEACH INHABITANT
avatar

MESSAGES : 15
ARRIVAL : 19/01/2016
© FACE CLAIM : twisted lips (avatar)
OCCUPATIONS : critique d'art, enfin, surtout critique.

MessageSujet: à l'amiable (liodd)   Jeu 21 Jan - 15:42

t'as rien à faire ici, ça se voit. quand tu gares ton véhicules, tu détonnes avec le décor. ton fut aussi, il détonne. en vrai, t'as l'air trop propre pour être dans les parages. t'es comme une tâche d'encre qui serait tombée sur une feuille vierge. ta visite est impromptue, et tu en as conscience. t'es tiré à quatre épingles, parce que tu l'es toujours. t'es coiffé, manucuré et vêtu comme les bourges sur la sixième avenue. tes lunettes de soleil vissée sur le visage et ta barbe parfaitement taillée, tu claques la portière, des documents en main. c'est un rendez-vous informel, selon ton avocat, tu ne devrais même pas venir le trouver. mais t'en peux plus de ces histoires d'héritage et ça commence à t'épuiser, tous ces allers-retours entre le cabinet de ton notaire, et ton propre appartement. t'as d'autres ambitions que d'être à jamais le mec qui se bat pour récupérer ce qui lui est dû, alors t'espères y mettre un terme aujourd'hui. ta démarche est bourrée d'assurance, comme à l'accoutumée. tu calcules pas même les maigres employés que tu croises sur ta route. tu n'as jamais mis les pieds ici, c'est même pas spécialement beau comme endroit. tu soupires, en allumant grossièrement la énième cigarette de ta journée. entre deux rendez-vous, t'as pas plus de temps à lui accorder que ces quelques minutes que tu t'es toi-même volées. l'estomac noué, tu poursuis ta route jusqu'à tomber enfin sur lui, de dos, trop occupé à "travailler". tu souris "mckinley." tu lâches, d'un ton neutre. t'attends qu'il se retourne, t'attends qu'il daigne s'arrête un instant pour t'accorder ne serait-ce qu'une petite minute. t'en auras pas pour long, juste le temps de lui faire signer cet accord et partir. tu sens déjà les effets de l'air marin sur tes pores et ça te fait pas vibrer de plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Todd McKinley
LONG BEACH INHABITANT
avatar

MESSAGES : 51
ARRIVAL : 16/01/2016
© FACE CLAIM : liam h.
OCCUPATIONS : docker aux mains sales, participant forcé à des travaux d'intérêt général.
HOUSING : colocation houleuse.

personal agenda
Contact list:
Disponibilités RP: libre comme l'air.

MessageSujet: Re: à l'amiable (liodd)   Jeu 21 Jan - 19:21

T'accores un conteneur sous la chaleur écrasante de Long Beach quand t'entends ton nom, sifflé par une voix dont t'identifies pas l'auteur immédiatement. T'as plus l'habitude de l'entendre, même si tu pensais autrefois que tu la reconnaîtrait entre mille. T'as besoin de te retourner pour comprendre que t'aurais sans doute mieux fait d'ignorer son appel, confronté à l'autre guignol fringué comme la dernière coqueluche d’Hollywood, la clope entre les lèvres. C’est limite indécent, de se pointer ici avec sa caisse flambant neuve et sa coupe de cheveux immobile. Et toi à côté, t’as l’air d’un clochard. Le t-shirt blanc sali par les traces de graisse noire, les gouttes de sueur qui perlent sur ta tempe, le gilet de sécurité fluo, la tignasse désordonnée. Tu te sentirais presque mal à l’aise si t’étais pas dans ton élément.« Tu t’es perdu Ballfinger ? » T’interroges, railleur. Y’a de quoi se poser sérieusement la question, et elle trotte probablement dans la caboche de tes collègues qui dévisagent l’intrus avec un mépris certain. « Le spa c’est la prochaine sortie. » T'indiques, tes yeux clairs voguant jusqu'aux feuilles de papier coincées entre ses doigts fins et soignés de gonzesse. T'es presque déçu qu'il ne s'agisse pas d'une visite de courtoisie, mais de la simple continuité de cette gue-guerre incessante qu'il a initiée. Dire qu’à un moment de ta vie t’aurais été prêt à crever pour ce mec-là, avant qu’il se tire comme un sale con pour revenir te planter un couteau dans le dos. Même pas un bonjour. Même pas un sourire. Juste une putain d’assignation pour signaler sa présence, au cas où t’aurais oublié qu’il existait. Et tu l’avais oublié cet enculé. Presque. Mais tu ne lui en veux pas, pas vraiment. Pas totalement. Un peu, peut-être. T’éprouves plutôt de la pitié pour lui, de ce manque de considération pour autrui, pour son propre sang. S’il veut salir la mémoire de sa pauvre mère décédée d’un cancer -paix à son âme-, grand bien lui fasse. Mais t’as pas l’intention de céder bien gentiment à ses requêtes, de rentrer dans son jeu vicieux, d’affirmer qu'elle avait perdu la boule dans ses derniers instants. « Tiens moi ça deux minutes. » Tu lui lances une chaîne entre les mains, sans lui laisser le temps de larguer sa cigarette ou de déposer proprement ses documents de merde. Avec un peu de chance, son manque de réflexe la fera s’écraser sur sa chemise de créateur qui a probablement coûté de quoi nourrir la population du Liberia pendant trois ans ou lui pétera un ongle. Et tu lui tournes de nouveau le dos sans contempler sa réception, feignant d’être absorbé par une tâche bien plus importante que sa petite personne. « Ton avocat est planqué dans la caisse ? » Tu demandes, juste pour la forme. Parce que ça te semble étrange qu'il se pointe ici sans son fidèle conseil collé à ses basques, quand le tien t'as formellement interdit de lui adresser le moindre mot en dehors de vos face à face organisés. S'il veut te causer sans représentants interposés, il va falloir qu'il y mette un peu du sien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lio Ballfinger
LONG BEACH INHABITANT
avatar

MESSAGES : 15
ARRIVAL : 19/01/2016
© FACE CLAIM : twisted lips (avatar)
OCCUPATIONS : critique d'art, enfin, surtout critique.

MessageSujet: Re: à l'amiable (liodd)   Ven 22 Jan - 13:09

il se retourne enfin. tu louches légèrement sur sa carrure et son allure, mais rapidement, tu plantes tes yeux dans les siens. pas le temps de te perdre à l'observer ni même à le dévisager. tu devrais pas être là, vraiment pas. "tu t’es perdu ballfinger ? la spa, c'est la prochaine sortie." tu ricanes, il a toujours autant d'humour et de cynisme. tu reconnais bien là le gamin paumé que tes parents ont décidé d'adopter après toi... ce gamin qui devait, normalement, leur permettre de faire face à l'incapacité de ta mère à mettre au monde un deuxième bambin. sauf que todd, il était déjà vieux quand il est arrivé chez toi et t'as jamais apprécié son air suffisant et arrogant. cet air qui disait qu'il était chez lui et que tout ce qui t'appartenait lui revenait de droit. non, todd, tu l'as jamais tellement porté dans ton coeur même si parfois, t'as pas hésité à l'enlacer et à lui voler de l'affection que tu recevais jamais de tes vieux. "je suis pas ici pour plaisanter, mckinley." tu te contentes de rétorquer. t'aimerais en venir au fait mais il ne t'en laisse pas le temps. lui, sa dégaine mal rafraichie et son arrogance n'hésitent pas à reprendre la parole "tiens moi ça deux minutes." il jette des chaînes que t'attrapes juste à temps pour éviter de salir ton costume. t'en tiendrais pas rigueur en temps normal mais son comportement t'exaspère, tu soupires. tu laisses tomber le matériel à même le sol et tu frottes tes mains, histoire d'évacuer les microbes que t'as dû attraper rien qu'en touchant quelque chose qu'il avait tenu avant toi. "ton avocat est planqué dans la caisse ?" tu soupires encore, tu roules mêmes des yeux. tu avances d'un pas, t'as pas peur de lui, ni de ce qu'il pourrait te faire. t'es tout aussi bien fichu que lui et petits, lorsque vous en veniez aux mains, t'étais jamais en reste pour lui mettre une correction. tu le toises du regard, tu secoues ton visage de gauche à droite, tu tires sur ta clope, tu recraches la fumée. "c'est une visite de courtoisie." tu lances sans dédaigner le lâcher du regard. t'es pas ici pour un énième affrontement d'avocats, non, t'es ici pour lui proposer un accord. le dernier, l'unique que tu feras pour qu'il sorte de ta vie et qu'il n'en revienne jamais. une signature, pour ta propre liberté, c'est pas trop lui en demander. "j'ai un accord officiel à te proposer." tu le toises toujours autant, tu détestes cette situation qui, tout compte fait, ne rend ni hommage à ta mère ni au nom de famille que tu portes. ce gamin a débarqué de nul part et toi, t'as pas supporté qu'il salisse ton patronyme. il n'était rien pour vous, il ne sera jamais rien pour toi. "vingt pour cent de l'héritage, pas un centime de plus." tu balances du haut de ton piédestal. toi, tu contrôles le monde d'où tu te trouves quand lui se contente de travailler à le faire tourner. vous n'êtes pas pareils, vous ne le serez jamais. à tes yeux, y a les vainqueurs et les perdants, et tu sais clairement dans quelle équipe joue todd.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: à l'amiable (liodd)   

Revenir en haut Aller en bas
 
à l'amiable (liodd)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les compositeurs inégaux (en toute subjectivité)
» Alors, votre avis : contrefaçon ??
» Bagarre générale sur une autoroute : un mort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE MIGHTY JUNGLE / time flies ! :: - LONG BEACH : california - :: (( WESTSIDE )) :: les docks-
Sauter vers: