AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
Auteur◄ LIES & DIPLOMACY (luc)
Philip Sinclair
▶ The annoying SMARTASS
avatar

MESSAGES : 617
ARRIVAL : 07/01/2016
© FACE CLAIM : grant gustin. (heart attack)
OCCUPATIONS : ingénieur dans une start-up
HOUSING : downtown.

personal agenda
Contact list:
Disponibilités RP:

MessageSujet: LIES & DIPLOMACY (luc)   Lun 18 Jan - 12:12


Il était 20h passée lorsqu'ils avaient pris place à l'une des tables du Auld Dubliner. Philip posa sa bière fraîchement tirée au comptoir et s'installa en face de Lucrèce Woodston. Il portait un t-shirt à l'effigie de la start-up pour laquel il bossait, parce qu'il n'avait pas vraiment eu le temps de se changer, il l'avait rejoint dés qu'il avait eu terminé. Ils avaient tous les deux travaillés pendant la journée et le soir était pour eux le moment de relâcher un peu la pression. Cependant, Philip Sinclair n'était ce soir là pas totalement détendu. Il avait appris quelques jours plus tôt, par l'un de ses colocataires, que Lucrèce se pavanait au bras d'un autre homme. Certes. Ca n'avait pas été dit de cette façon, ça avait été un simple " Hey, j'ai vu ta copine en plein date avec un mec ! " Et si sur le coup, il n'avait pas réellement tilté, à force d'y penser, ça avait commencé à l'agacer. Il avait beau se dire que ce n'était pas grave, que ça ne comptait pas, au fond il ne pouvait s'empêcher de s'énerver en y pensant. Loin d'admettre que c'était de la jalousie, il trouvait plutôt qu'il s'agissait d'une marque d'irrespect total envers sa personne. Parce qu'après tout, il était clair qu'elle et lui entretenait une relation. Une relation atypique. Certes. Mais une relation quand même. Ils se voyaient assez régulièrement pour que ça en soit une sans pour autant coller une étiquette dessus (et pourtant, Dieu savait que Philip aimait les étiquettes mais avec les femmes c'était... différent). Il comptait bien en parler avec la jeune femme pour éclaircir tout ça, il n'était pas question qu'il continue d'y penser un jour de plus, pas question qu'il se pose plus de questions. Ce n'était pas son genre.
Il se demanda quel était le meilleur moment pour mettre le sujet sur la table alors qu'il posait les yeux sur Luc, ravissante, comme elle l'était toujours. Philip n'était pas tant du genre à attendre le bon moment, et une question lui brûlait les lèvres, plusieurs mêmes... " Je suis allé voir l'explosion de la supernova ASASSN-15lh ce matin à L.A, c'était... cool. T'imagines que sa luminosité est 570 milliards de fois plus intense que celle du soleil.... J'aurais vraiment du faire de l'astronomie pour étudier ce genre de phénomènes, " en effet, il regrettait un peu d'avoir laissé l'astronomie de côté alors qu'il avait toujours adoré ça, ça le passionnait, l'infiniment grand était une science incroyable. Introduction faite, il pouvait rentrer dans le vif du sujet. " Je sais que tu vois quelqu'un d'autre. "

_________________

“She was like the moon—
part of her was always hidden away.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mightyjungle.forumactif.com/t41-i-was-a-king-under-your-c
Lucrèce Woodston
LONG BEACH INHABITANT
avatar

MESSAGES : 332
ARRIVAL : 18/01/2016
© FACE CLAIM : SHANTEL VAN SANTEN (DIKTAT)
OCCUPATIONS : POST-DOCTORANTE EN BIOLOGIE
HOUSING : BELMONT SHORE WITH KIARA

personal agenda
Contact list:
Disponibilités RP: OPEN BAR

MessageSujet: Re: LIES & DIPLOMACY (luc)   Lun 18 Jan - 12:37

La journée n'avait pas été des plus faciles pour Lucrèce. Entre ses cellules qui refusaient décidément de pousser et ses collègues à l'humour gras qui n'avaient de cesse de la taquiner, il y avait de quoi s'arracher les cheveux. Mais elle avait gardé l'esprit concentré sur son petit rendez-vous de la soirée. Pour un lundi soir, il n'y avait rien de mieux qu'un rencart avec Philip Sinclair. Ou appelez ça comme vous voulez, hein. Elle suivit donc le jeune homme à une table, un verre de porto à la main. Lasse de son sempiternel mojito, elle avait tenté l'exotisme. Comme dans bien d'autres domaines de son existence, par ailleurs. Elle se retrouva donc assise face à Philip qui, vêtu de son t-shirt simple de propagande, lui donnait presque envie de crier. Elle se contenta de serrer les dents. Elle était venue une heure plus tôt au boulot ce matin-là dans le seul but de pouvoir partir en avance afin de repasser chez elle se faire une beauté. Lucrèce avait ainsi troqué son jean délavé et son sweat troué contre un petit ensemble tailleur bordeau et une paire d'escarpins. Tout ça pour quoi ? Pour rien. Philip n'avait même pas fait l'effort de s'habiller convenablement.

Elle l'écoutait raconter sa vie -ça parlait de supernova et de trucs qu'elle ne comprenait pas- tout en l'observant, à moitié dans le vague. C'était presque désespérant, de s'enticher d'un mec comme Philip. D'accord, leur relation avait quelque chose de bizarre et de ponctuel. Mais quand même. Elle faisait toujours de son mieux pour être à son avantage et malgré tout, Philip avait l'air de s'en foutre. Elle n'avait pas le souvenir d'avoir un jour officialisé leur "relation" tellement cela lui semblait... Bizarre, ouais. Pourtant, ils se connaissaient depuis un moment maintenant. Mais ils avaient leurs vies mutuelles et peu de temps à se consacrer, au grand damne de Lucrèce. Je sais que tu vois quelqu'un d'autre. La jeune femme sursauta et son attention se reporta sur Philip. Elle n'avait rien écouté. Seule cette phrase l'avait ramenée à la réalité. Elle but une gorgée de porto sans le quitter des yeux, suavement, puis reposa son verre sans bruit. Je ne vois pas de quoi tu parles, Philip. Et elle haussa subtilement les épaules, dans une attitude horriblement agaçante et insuportable. C'était sa marque de fabrique, avec lui : l'énerver, toujours plus et toujours mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mightyjungle.forumactif.com/t127-lucrece-and-u-let-her-go
Philip Sinclair
▶ The annoying SMARTASS
avatar

MESSAGES : 617
ARRIVAL : 07/01/2016
© FACE CLAIM : grant gustin. (heart attack)
OCCUPATIONS : ingénieur dans une start-up
HOUSING : downtown.

personal agenda
Contact list:
Disponibilités RP:

MessageSujet: Re: LIES & DIPLOMACY (luc)   Lun 18 Jan - 12:58

Il savait qu'elle voyait quelqu'un d'autre. Elle sembla enfin intéressée par ce qu'il racontait, elle leva les yeux vers lui mais prit tout son temps pour lui répondre, prenant bien soin d'apporter leeeeeeentement son verre à ses lèvres pour en boire une gorgée avant de lui dire qu'elle ne voyait pas de quoi il parlait. Cette phrase était le genre de phrase classique qui voulait clairement sous entendre " tu as raison mais va te faire foutre ". Philip n'était pas extrêmement doué en relation humaine mais il avait au moins intégré cette phrase là et sa signification cachée. Il roula des yeux, un sourire horriblement arrogant venant se poser sur ses lèvres. Elle ne l'avouait peut-être pas ainsi, mais il savait qu'il avait raison, et ça comptait beaucoup à l'heure qu'il était. Autre chose le titillait cependant. " Ok, j’espérais juste que tu me parlerais de ton envie d'expérimenter le libertinage, " souffla-t-il sur un ton incroyablement serein. En fait il bouillonnait pas mal à l'intérieur. Il bu une longue gorgée de sa bière et balaya du regard le comptoir et les différentes tables du bar bondé à cette heure de la journée. Son verre reposé, il se pencha légèrement au dessus de la table pour approcher son visage de celui de Lucèrne. " Franchement, tu m'impressionnes, ta gestion de ton emploi du temps doit être super efficace,  " oui, après tout, gérer son boulot et deux mecs en même temps, ce n'était probablement pas donné à tout le temps. " Mais je t'avoue que j'sais pas trop comment le prendre... " au fond, c'était probablement qu'une question d'égo. Pourquoi avait-elle besoin de voir quelqu'un d'autre? Que n'avait-il pas que cet autre avait? A priori, si on posait la question à Phlip il dirait " rien " mais il n'était pas complètement objectif concernant sa personne.

_________________

“She was like the moon—
part of her was always hidden away.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mightyjungle.forumactif.com/t41-i-was-a-king-under-your-c
Lucrèce Woodston
LONG BEACH INHABITANT
avatar

MESSAGES : 332
ARRIVAL : 18/01/2016
© FACE CLAIM : SHANTEL VAN SANTEN (DIKTAT)
OCCUPATIONS : POST-DOCTORANTE EN BIOLOGIE
HOUSING : BELMONT SHORE WITH KIARA

personal agenda
Contact list:
Disponibilités RP: OPEN BAR

MessageSujet: Re: LIES & DIPLOMACY (luc)   Lun 18 Jan - 14:04

Lucrèce éprouvait un plaisir un peu malsain à voir Philip maitriser sa rage intérieure. Elle ne cillait pas, se contentant de le regarder, une moue moqueuse aux lèvres. Depuis quand devait-elle lui rendre des comptes ? Elle voyait quelqu'un d'autre, et alors ? Cela n'avait jamais posé de problème jusque là. Sans doute parce que Philip ne l'avait jamais su ou, pire, qu'il n'avait jamais voulu se l'avouer. Elle resta silencieuse alors qu'il buvait à son tour et dans sa tête, cela sonnait comme une nouvelle bataille rangée. Cela avait un côté excitant. Elle avait toujours connu cela avec lui et voyait mal comment leur relation aurait pu devenir subitement normale et classique. Quel ennui. Mais au fond, ouais, elle aspirait probablement à quelque chose d'un peu plus conventionnel. Ne serait-ce que pour faire plaisir à sa famille, qui n'attendait que cela. Il voulait parler de libertinage, cela la faisait doucement rire. En réalité, j'aimerai plutôt parler de mon envie de standardisation. Tu sais, le genre de trucs où les gens cohabitent sans que cela ne vire en guerre de tranchée. Un truc de... Couple, quoi. Elle haussa à nouveau les épaules.

Et voilà qu'il jouait à faire de l'ironie. Cela lui ressemblait bien peu. Lucrèce ouvrit de grands yeux étonnés, enfantins, et battit des cils comme une petite princesse innocente. Tu sais Philip, j'ignore vraiment de quoi tu parles. Est-ce que tu peux définir ton concept de "voir quelqu'un d'autre" ? Parce que j'ai du mal à saisir... Elle pianota délicatement du bout des ongles sur la table, soutenant son regard sans broncher. En toute logique, je te vois, toi. J'ai beau regarder, je ne vois ni bague à mon doigt, ni contrat officiel me désignant comme ta concubine. Elle esquissa un sourire amusé, consciente de l'agacer. Mais Philip l'agaçait au moins autant. Donc, si je suis mon raisonnement... Je peux voir qui je veux. Je n'ai pas souvenir que tu m'aies un jour présentée comme étant ta "copine". Ou peut-être une fois, si, juste avant qu'on ne se dise qu'on ne voulait pas de ça parce que c'était horriblement planplan. En plus, imagine, tu devrais t'occuper de moi. Finies, les nuits passées au boulot. Nouveau regard de biche. Prends ça, Philip !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mightyjungle.forumactif.com/t127-lucrece-and-u-let-her-go
Philip Sinclair
▶ The annoying SMARTASS
avatar

MESSAGES : 617
ARRIVAL : 07/01/2016
© FACE CLAIM : grant gustin. (heart attack)
OCCUPATIONS : ingénieur dans une start-up
HOUSING : downtown.

personal agenda
Contact list:
Disponibilités RP:

MessageSujet: Re: LIES & DIPLOMACY (luc)   Mar 19 Jan - 2:23


Philip n'était absolument pas aussi serein qu'il en avait l'air, en fait, il bouillonnait intérieurement. Il se sentait bafoué, insulté, et il se demandait réellement quel effet cherchait-elle à faire sur lui ? Sans trop s'étonner, il se disait qu'une fois n'était pas coutume, et qu'elle était probablement d'humeur à vouloir l'énerver. Tant mieux, elle y arrivait et de mieux en mieux. Il cru littéralement halluciner lorsqu'elle lui parla de standardisation. Soit, de relation de couple comme ils n'avaient jamais voulu réellement en avoir ensemble. Elle désirait "un truc de couple, quoi ". Philip haussa les sourcils, profondément étonné par les propos qu'elle tenait. Après tout, ils avaient été d'accord tout les deux, non ? Sur les natures de la relation ?
Mais Lucrèce voulait des explications, elle battait des cils avec cet air faussement innocent et il détestait lorsqu'elle faisait ça. Lorsqu'elle jouait à la nana pas au courant, quand elle s'amusait de lui en faisant les naïves. Après tout, ils avaient toujours été deux adultes consentants, et maintenant, elle venait lui étaler ses envies de se ranger?
Philip haussa les sourcils en la regardant, il l'écoutait, à moitié amusé et à moitié énervé par la situation. En vérité, il se sentait un peu con, il se demandait pourquoi il lui posait ce genre de questions, pourquoi il avait envie de savoir? Alors que, dans le fond, il savait qu'elle avait plus ou moins raison. Néanmoins, à l'entendre, il avait l'impression d'être le fautif de quelque chose dont il n'avait pas été le seul à vouloir.
Avec étonnement de patience, il pinça les lèvres. Il se disait qu'il fallait qu'il se pose les bonnes questions. Avait-il envie de passer aux choses sérieuses avec elle alors qu'elle ne l'avait pas attendu pour faire les choses de son côté ? Que ressentait-il pour elle ? Etait-ce réel ou la pure conséquence des solutions chimiques que sentait son corps en la voyant ? Etait-ce animal ou émotionnel ? Psychique ou chimique ? Il ne savait pas vraiment. Mais il savait que tout ça, l'énervait.
Il passa une main sur son visage, un peu dépassé par la situation et soupira longuement. " Ok... J'savais pas que tu voulais t'engager dans une vraie... relation, " souffla-t-il, patimment, et réellement, il avait cette réaction de scientifique mis devant le fait accompli, qui hausse les épaules en se disant " si c'est ce que la science veut, alors... " et dans un sens, ça lui paraissait plutôt logique. Mais ça l'emmerdait. Parce qu'il avait eu le sentiment qu'entre eux, les choses étaient différentes, et que d'une façon ou d'une autre... Elle était avec lui. Exclusivement.  " Alors, quoi ? On arrête de se voir parce que t'as trouvé l'homme parfait avec qui te ranger ? " demanda-t-il. Il l'observa un instant et baissa les yeux sur son verre avant d'en boire une gorgée. Probablement, ne s'attendait-elle pas à une réaction pareille de sa part, mais c'était le cas. Il baissait les armes. Et ça l'emmerdait profondément. " Tu comptais faire quoi ce soir ? Rentrer avec moi ? Faire comme si de rien n'était ? " l'interrogea-t-il, profondément intéressé par la réponse qu'elle pouvait lui apporter. " Va te faire foutre, " finit-il. Et oui, il était vexé. Probablement déçu aussi, mais surtout vexé, son égo blessé ne supportait ni la concurrence, ni le fait qu'elle puisse se jouer de lui ainsi, et à défaut de se lever pour retourner la table avec colère, il choisissait une certaine forme d'humilité faiblarde dans laquelle se réfugier, parce que oui, elle avait réellement touché son égo et sa fierté, elle le blessait au plus profond de lui même, là où rarement il avait été touché auparavant. Et il préférait répondre à sa provocation avec calme et discipline plutôt que de s'énerver et de s'afficher en public.

_________________

“She was like the moon—
part of her was always hidden away.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mightyjungle.forumactif.com/t41-i-was-a-king-under-your-c
Lucrèce Woodston
LONG BEACH INHABITANT
avatar

MESSAGES : 332
ARRIVAL : 18/01/2016
© FACE CLAIM : SHANTEL VAN SANTEN (DIKTAT)
OCCUPATIONS : POST-DOCTORANTE EN BIOLOGIE
HOUSING : BELMONT SHORE WITH KIARA

personal agenda
Contact list:
Disponibilités RP: OPEN BAR

MessageSujet: Re: LIES & DIPLOMACY (luc)   Mar 19 Jan - 10:24

Même si elle trouvait un certain amusement dans sa situation, Lucrèce éprouvait parfois un manque, un vide qu'elle ne parvenait pas à combler avec Philip. Franchement, allait-elle passer le reste de sa vie dans une sorte de couple équilibriste ? D'accord, elle était loin de s'imaginer mariée avec deux gosses, un chien et une maisonnette avec jardin. Mais quand même. Elle savait que tôt ou tard, elle aurait davantage d'aspirations. Et son ambition la poussait sans cesse à se remettre en question. Philip était-il assez bien pour ça, assez bien pour l'accompagner dans ses rêveries d'adulte contrariée ? Elle n'en savait rien et pour autant, elle ne se voyait pas aborder le sujet avec lui. C'était trop compliqué. A bien y réfléchir, Lucrèce avait l'impression de ne jamais avoir eu une discussion sérieuse avec Philip. Ouais, c'était cool de s'engueuler pour ensuite mieux se retrouver. Mais vivre un ascendeur émotionnel chaque jour de sa vie... Disons qu'elle avait des doutes quant à l'intérêt d'une telle situation.

Philip lui répondit comme s'il soufflait sur des braises. Elle sentait bien qu'il était énervé. Mais derrière sa volonté de sans cesse le pousser à bout, Lucrèce éprouvait un vif besoin de parler, de mettre des mots sur les choses. Bah, non, elle n'avait pas un mauvais fond. Elle était d'ailleurs le genre de fille toujours prête à tendre la main pour aider son prochain, pour peu que ça ne l'empêchait pas d'aller au boulot. Elle avait aussi une fibre sensible qu'elle dévoilait difficilement, pour la simple et bonne raison qu'elle n'avait personne à qui la dévoiler. Il n'y avait bien que son frère jumeau qui avait connaissance des troubles de son âme. Aurait-elle aimé partager cela avec Philip ? Quand elle le voyait comme ça, non. Lucrèce soupira. Tu vois, tu en apprends tous les jours sur moi. Je n'ai pas dit que je voulais m'engager. Plutôt que j'y pense, tu vois. Quand toi tu penses à ta supernova, moi je pense à quelqu'un qui me demandera si j'ai passé une bonne journée. Elle se mit à sourire, horriblement provocante. Et je n'ai pas dit que j'avais trouvé l'homme parfait. Par contre, tu pourrais peut-être essayer de me donner envie de le dire quand je parle de toi... Non ? Petit clin d’œil moqueur. Pourtant, Lucrèce était dans un bon jour. Le genre de jour où elle n'a pas envie de se bagarrer avec Philip. Mais pour une fois, c'était lui qui avait allumé la grenade.

Philip commençait à perdre le contrôle et elle aussi. La colère irradiait dans ses veines, aussi fut-elle obligée de serrer les dents pour ne pas exploser. Comment osait-il lui tenir ce genre de discours, lui qui n'était même pas capable de changer de fringues pour la rencarder ? Je ne sais pas ce que je comptais faire ce soir. Je t'ai proposé de boire un verre, je ne t'ai pas dit "viens, on baise". Pourquoi c'est toujours aussi compliqué avec toi ? On peut pas juste se voir, passer un moment normal et se conduire en adultes ? Lucrèce leva les yeux au ciel. Finalement, Philip l'insulta et elle se mit à rire. Complètement. Un rire au début hésitant puis de plus en plus profond, un fou rire incontrôlable qui montait dans les aigus et résonnait comme un petit carillon. Elle sentit peser sur elle le regard des autres clients de la salle mais elle s'en foutait éperdument. Ah, ce qu'il était drôle, Philip. J'irai, puisque tu me le demandes. Mais pourquoi est-ce que tu réagis ainsi, Philip ? Elle marqua une pause. T'es jaloux ou quoi ? Elle lui tendait la perche. Il en aurait besoin pour traverser le Styx qui menaçait de déborder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mightyjungle.forumactif.com/t127-lucrece-and-u-let-her-go
Philip Sinclair
▶ The annoying SMARTASS
avatar

MESSAGES : 617
ARRIVAL : 07/01/2016
© FACE CLAIM : grant gustin. (heart attack)
OCCUPATIONS : ingénieur dans une start-up
HOUSING : downtown.

personal agenda
Contact list:
Disponibilités RP:

MessageSujet: Re: LIES & DIPLOMACY (luc)   Mar 19 Jan - 11:01

Il l'écoutait sans trop l'écouter, il l'entendait mais il s'était un peu perdu dans ses pensées, perdu dans sa colère, dans ses maux. Au milieu de ce qu'elle racontait, il pouvait cueillir quelques reproches seulement à moitié dissimilés. Le fait qu'elle attendait qu'il lui demande comment s'était passée sa journée, qu'il ne se comportait pas de la façon dont il le fallait. Philip commença à se balancer sur sa chaise, silencieux, une main posée sur le bord de la table pour garder l'équilibre. S'occuper comme ça lui permettait de rester concentré sur ce qu'il se passait, de garder un minimum de lucidité, parce qu'il fallait qu'il fasse attention. Il lui reprocha ensuite de tout compliquer, de ne pas se comporter en adulte, et elle le perdait vraiment. Plus elle parlait, moins il comprenait. Il avait du mal à croire qu'il était le seul fautif dans l'histoire et il avait l'impression que quelque chose avait changé. C'était probablement ça. Quelque chose s'était passé. Jamais ils n'avaient eu une discussion similaire auparavant. Jamais elle n'avait évoqué le besoin ou l'envie de "penser à avoir une relation", jamais elle ne lui avait fait les reproches qu'elle mettait ce soir là sur la table. Quelque chose avait forcément changé. C'était logique. Rien n'arrivait par hasard. Cette conversation était forcément la cause extrinsèque d'un fait antérieur.
Le rire de Luc résonna en lui, il resta silencieux, le regard grave, loin de s'amuser autant qu'elle. Et puis, elle finit par se calmer, par lui demande ce qui lui prenait. Etait-il jaloux ?
Il était tellement sidéré par ce qu'il avait entendu qu'il demeura muet pendant de longues secondes. Reprenant son plein équilibre sur la chaise, les deux pieds avants vinrent se reposer sur le sol. Il souhaitait s'en aller, se lever et partir. Mais quelque chose l'en empêchait. Le besoin de savoir. L'exigence qu'il s'infligeait à connaître la vérité. " J'comprends pas... " Rares étaient les fois où il prononçait ses mots. Il était rare que Philip Sinclair ne comprenne pas quelque chose. Mais là, elle l'avait réellement perdu. " Qu'est-ce qui s'est passé ? Enfin... Tu me sors des trucs que tu m'as jamais dit avant, et j'comprends juste pas... J'sais même pas quoi te dire, " il soupira longuement. Sa bière ne lui donnait plus aucune envie. Il réfléchissait, ses méninges chauffaient à plein régime. Il tentait de comprendre ce qui avait pu être la cause réelle de tout ça, mis à part le fait qu'il avait mis le feu au poudre en lui parlant du fait qu'elle voyait quelqu'un. Ce n'était pas réellement ça le problème, c'était ce qu'il y avait derrière. " J'ai terminé de lire ta thèse ce week-end, " finit-il par dire. Cette seule phrase, a priori anodine, était pourtant pleine de sens. Elle signifiait qu'il ne s'en foutait pas, qu'il ne serait pas là, devant elle, ici, s'il se fichait d'elle. Ca signifiait qu'il s'intéressait à comment s'était passé sa journée et même à comment s'était passée sa vie. Il le disait juste autrement. Avec ses mots. Et il se disait qu'elle comprendrait.

_________________

“She was like the moon—
part of her was always hidden away.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mightyjungle.forumactif.com/t41-i-was-a-king-under-your-c
Lucrèce Woodston
LONG BEACH INHABITANT
avatar

MESSAGES : 332
ARRIVAL : 18/01/2016
© FACE CLAIM : SHANTEL VAN SANTEN (DIKTAT)
OCCUPATIONS : POST-DOCTORANTE EN BIOLOGIE
HOUSING : BELMONT SHORE WITH KIARA

personal agenda
Contact list:
Disponibilités RP: OPEN BAR

MessageSujet: Re: LIES & DIPLOMACY (luc)   Mar 19 Jan - 11:31

Philip ne comprenait pas. Lucrèce avait passé un moment plus long que nécessaire à essayer de lui parler, mais il ne comprenait pas. Elle ne trouva rien à lui répondre, se contentant de surfer sur l'épais silence qui s'était installé entre eux. Elle but une gorgée de porto, tentant de trouver dans la chaleur du liquide de quoi se redonner une contenance. Comment pouvait-il ne pas comprendre ? Elle repensa soudain à une conversation qu'elle avait jadis eue avec Kiara. Les mecs ne fonctionnaient pas comme elles. Leur mode de pensée n'était pas aussi subtil ou intuitif. Si elle ne disait pas clairement les choses avec des mots simples, se contentant de métaphores ambitieuses, Philip n'allait jamais joindre les deux bous de son raisonnement. Elle avait misé sur son esprit synthétique de scientifique, espérant qu'il serait capable de lire entre les lignes... Lucrèce réalisa alors que Philip n'était qu'un être humain, comme elle. Elle cligna des yeux, sentant toute sa tension s'évaporer. Bizarre. Il se demandait pourquoi elle lui parlait de tout ça, subitement, alors qu'ils n'avaient jamais eu ce genre d'approche auparavant. Son cœur se serra et elle baissa à nouveau les yeux sur son verre. Elle ne savait pas vraiment quoi dire, parce qu'elle n'était même plus sûre qu'il la considérait de la même façon qu'elle le considérait.

Ne dis rien alors, c'est pas grave. Je ne sais pas pourquoi je te dis tout ça, c'est juste... Fallait que ça sorte. Enfin je sais pas, ça commence à faire un moment, nous deux, alors... Lucrèce soupira et se passa une main dans les cheveux, frustrée de ne soudain plus réussir à trouver ses mots. Elle le regarda se balancer sur sa chaise comme un enfant et éprouva une vague de tendresse à son encontre. Elle avait envie de tendre la main pour le touche mais elle n'en fit rien. Ce n'était pas le moment. Des fois, j'en ai marre qu'on vive comme ça. C'est éprouvant. J'aimerai bien rentrer chez moi et me dire que tout va bien, que je ne vais pas devoir attendre ton appel après une énième engueulade... Mais c'est comme ça qu'on marche. Depuis le début. Et curieusement, cela fonctionnait bien. Elle n'avait jamais expérimenté cela avant et à bien y réfléchir, cela n'aurait pas pu être possible avec un autre que Philip. Leurs emplois respectifs les occupaient trop pour qu'ils essaient vraiment de réfléchir et d'arranger les choses. La facilité était tout aussi agréable. Enfin bref, voilà. Si tu ne comprends pas j'imagine que c'est pas la mort. Je me demande juste... Où on va. Lucrèce soutint son regard, sans ajouter un mot de plus. Elle aurait bien aimé savoir à quoi leur relation aboutirait. Elle ne connaissait aucun couple comme eux. Avaient-ils un avenir digne de ce nom ? Elle avait l'âge d'un truc sérieux. Un fond sérieux. Pour les formes, c'était autre chose.

Philip changea totalement de sujet en parlant de sa thèse. Une lueur sembla se raviver au fond des yeux de la jeune femme à cette évocation. Disait-il cela pour noyer le poisson, ou était-ce un message codé ? Il n'avait pas compris les siens, alors était-il capable d'en faire ? Elle hocha lentement la tête. T'en as pensé quoi ? Futur best-seller, hein ? Tentative pour détendre l’atmosphère, bonjour...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mightyjungle.forumactif.com/t127-lucrece-and-u-let-her-go
Philip Sinclair
▶ The annoying SMARTASS
avatar

MESSAGES : 617
ARRIVAL : 07/01/2016
© FACE CLAIM : grant gustin. (heart attack)
OCCUPATIONS : ingénieur dans une start-up
HOUSING : downtown.

personal agenda
Contact list:
Disponibilités RP:

MessageSujet: Re: LIES & DIPLOMACY (luc)   Mar 19 Jan - 12:16

Lucrèce semblait un peu calmée, un peu plus sereine, moins railleuse et tendue. Elle lui exprima un peu plus clairement le fond de sa pensée, avoua qu'elle se demandait où ils allaient tous les deux, qu'elle trouvait leur relation fatigante, par moment. Il comprenait un peu mieux, maintenant. Il voyait ce qu'elle voulait dire et il n'était pas sûr de voir les choses de la même façon mais il comprenait son point de vue.
Philip la lança sur la thèse qu'elle avait écrit, il y avait plusieurs mois qu'il avait décidé de la commencer et il avait fini par s'y mettre. Il appréciait la biologie et le sujet d'étude qu'avait choisi Luc était intéressant. Intelligent. Il avait aimé le lire en l'imaginant dans un laboratoire entrain d'effectuer ses expériences et faire des observations. En fait, il devait admettre qu'il trouvait l'image d'elle en blouse de laboratoire plutôt séduisante. Le visage de Lucrèce s'illumina à nouveau, elle lui demanda s'il s'agissait d'un nouveau best-seller et il hocha la tête en roulant des yeux. Best-seller, probablement pas, il doutait que la population mondiale décide de se tourner sur un sujet aussi difficile et d'acheter un livre d'étude biologique par millions d'exemplaires. C'était peu probable. Ce n'était jamais arrivé dans l'histoire de l'humanité. Mais quand même, il devait admettre la qualité du travail effectué. " Je doute qu'on se bouscule en librairie pour l'acheter, mais j'ai trouvé que c'était vraiment très bien. Du coup je t'ai imprimé la mienne. 421 pages de bonheur, " dit-il, retrouvant soudainement son sourire. Il plaisantait bien sûr. Il se sentait un peu mieux maintenant que le ton était un peu plus léger et l'atmosphère entre eux détendue. Sa main glissa jusqu'à celle de Lucrèce pour la prendre entre ses doigts. C'était leur premier vrai contact physique depuis qu'ils étaient assis là l'un en face de l'autre et ça lui faisait incroyablement du bien de pouvoir la sentir. Même si ce n'était pas grand chose. Même si dans le fond, il n'arrivait pas à s'enlever de l'esprit qu'elle puisse à présent partager ce même genre de moment avec quelqu'un d'autre. Philip plongea ses yeux bleus dans ceux de Lucrèce. Il la trouvait particulièrement belle ce soir, et il se demandait si elle s'était rendue habillée ainsi à son boulot, si c'était le cas, elle devait faire l'unanimité auprès de ses collègues, car difficile de ne pas se retourner sur son passage. " Tes collègues doivent pas travailler beaucoup si tu te rends au boulot comme ça. T'as fait chuter la productivité, non ? " Il se pencha légèrement sur le côté pour voir comment elle était habillée et il sourit à nouveau en se redressant. " Woah. Dis moi où tu veux qu'on aille, je te suivrais partout, " souffla-t-il finalement avec humour. Il avait retrouvé un peu de sa bonne humeur et ce n'était pas de trop, sachant qu'il était sûr que ça n'allait probablement pas durer.

_________________

“She was like the moon—
part of her was always hidden away.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mightyjungle.forumactif.com/t41-i-was-a-king-under-your-c
Lucrèce Woodston
LONG BEACH INHABITANT
avatar

MESSAGES : 332
ARRIVAL : 18/01/2016
© FACE CLAIM : SHANTEL VAN SANTEN (DIKTAT)
OCCUPATIONS : POST-DOCTORANTE EN BIOLOGIE
HOUSING : BELMONT SHORE WITH KIARA

personal agenda
Contact list:
Disponibilités RP: OPEN BAR

MessageSujet: Re: LIES & DIPLOMACY (luc)   Mar 19 Jan - 13:56

Lucrèce devait l'avouer, Philip était très doué pour changer de sujet et mettre de côté les choses épineuses. Néanmoins, elle se sentait soulagée. Elle avait dit ce qu'elle pensait et désormais, la balle n'était plus dans son camp. Elle pourrait bien entendu continuer à vivre sa petite vie comme elle l'avait fait jusqu'à présent sans trop se soucier de savoir où elle finirait. Mais c'était sans compter sur les fiançailles récentes de son jumeau. Cela l'avait profondément chamboulée. Ils partageaient tout depuis leur naissance ; le voir partir filer le parfait amour avec une jeune femme la rendait jalouse, d'une certaine façon. Elle aussi avait le droit de vivre ce genre de chose. Surtout maintenant que Marc-Antoine le faisait. C'était une sorte de déclencheur pour elle, comme si les émotions et les désirs de son frère devenaient les siens. Ils avaient toujours été fusionnels mais jamais Lucrèce n'aurait pensé que cela puisse être aussi fort et applicable à leurs vies privées. Alors voilà, elle se laissait probablement pervertir par des images de bonheur simple, comme dans les films... Sauf que sa vie n'avait rien d'un film.

Philip la complimenta sur sa thèse et cela la fit légèrement rosir. Scientifiquement parlant, bien qu'ils ne fussent pas dans le même domaine, ils était plus ou moins sur la même longueur d'onde. Lucrèce n'aurait sans doute pas filé sa thèse au premier venu, et de toute façon, il n'y aurait pas eu grand monde d’intéressé en dehors de Philip. Je suis contente que ça t'ai plu alors. Je te ferai un exemplaire dédicacé, tiens. Elle sourit plus franchement lorsqu'il lui proposa sa propre thèse. 421... Dommage que l'on parle de pages, hein ? Lucrèce, toujours très glamour. Elle avait reçu une éducation française plutôt stricte mais cela ne l'avait jamais empêchée de faire preuve d'humour gras. La conversation dérivait vers des sujets plus amicaux et, bien qu'elle ne fut pas complètement détendue, la jeune femme se laissait charmer par l'air boudeur de Philip. Comme toujours. Il saisit sa main et elle se laissa faire, appréciant presque son poste de petite princesse effarouchée. Et soudain, contre toute attente, il sembla enfin remarquer son effort vestimentaire. Il était appréciable de le voir admiratif. Lucrèce battit pompeusement des cils, mimant la demoiselle gênée, puis rit à nouveau. Je ne vais pas travailler comme ça, Philip. Elle retrouva son sérieux et lui fit un clin d’œil. Je me suis changée avant de te rejoindre. L'air de dire, tu vois, cette tenue elle est juste pour toi. Elle n'avait pas fait d'effort de ce genre pour un autre que lui mais elle se garda bien de le dire. Elle espérait qu'il comprendrait. Partout, vraiment ? Mmmh... Je n'ai pas d'idée pour le moment, mais sois sûr que je garde ça là-dedans, fit-elle en se tapotant la tempe du bout de l'index. Elle se sentait bien, sereine, mais un peu comme à l'approche d'une tempête. Parfois, les non dits font presque autant de bruit que les cris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mightyjungle.forumactif.com/t127-lucrece-and-u-let-her-go
Philip Sinclair
▶ The annoying SMARTASS
avatar

MESSAGES : 617
ARRIVAL : 07/01/2016
© FACE CLAIM : grant gustin. (heart attack)
OCCUPATIONS : ingénieur dans une start-up
HOUSING : downtown.

personal agenda
Contact list:
Disponibilités RP:

MessageSujet: Re: LIES & DIPLOMACY (luc)   Mar 19 Jan - 14:55

Philip ne la quittait plus des yeux à présent, il tentait de se concentrer sur elle, sur ce moment présent qu'ils passaient ensemble, juste tous les deux. Mais il était malheureusement rancunier et bien que satisfait de la tournure que prenait la soirée à présent, il ne se sentait pas totalement là. Totalement lui même. Présent. Il sourit légèrement, amusé par la blague salace qu'elle avait prononcé. Il n'était pas du genre très expansif, il était rare qu'il rit à gorge déployée. Il était plutôt discret, autant dans ce qu'il disait que dans la façon dont il s'exprimait. Lucrèce était le contraire, plus avenante, ouverte, souriante, elle inspirait la confiance et il émanait d'elle une forme de bienveillance. Elle fût flattée par son compliment et elle ajouta qu'elle s'était changée avant de venir, qu'elle n'allait pas travailler ainsi. Il s'en doutait, mais la blague avait été tentante, et puis le compliment était de rigueur. Elle était très belle. Il pouvait être flatté lui aussi, qu'elle fasse l'effort de se changer, de se maquiller, d'enfiler une paire de talons juste pour ses beaux yeux. Probablement que si il avait eu le temps de passer chez lui, il aurait fait l'effort de changer au moins de t-shirt. Il était peu probable qu'il décide de mettre une chemise, mais au moins, il aurait quand même pu se présenter un peu mieux qu'avec ce t-shirt qui criait " TÊTE D'AMPOULE " à qui voulait bien poser les yeux dessus. Il n'avait pas pu. Il l'avait rejoint directement après ses heures de bureau. Phil caressait doucement avec son pouce le dos de la main de Luc, il trouvait chez elle quelque chose de rassurant et bien que leur relation n'était pas simple tous les jours, depuis un an, elle était devenue une constante, toujours là, quelque part. Et il n'y avait rien que Philip n'aimait plus que les constantes. " Je dois t'avouer que j'adorerais te voir juste avec ta blouse, " souffla-t-il, un sourire se dessinant lentement au coin de ses lèvres. Puisqu'ils étaient d'humeur à faire des sous-entendus, autant surfer sur la vague. " C'est bientôt mon anniversaire en plus, alors, bon... J'aime pas ça généralement, mais je changerais peut-être d'avis cette année... " oui, évidemment, il espérait que ça pourrait inspirer la belle Lucrèce à lui faire une jolie surprise. Il n'aimait pas les surprises généralement, mais probablement qu'il pourrait s'enthousiasmer d'une surprise de ce genre. C'était même sûr. Au final, sur certains plans, il n'était pas si difficile que ça. Il lui en fallait peu pour être heureux.

_________________

“She was like the moon—
part of her was always hidden away.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mightyjungle.forumactif.com/t41-i-was-a-king-under-your-c
Lucrèce Woodston
LONG BEACH INHABITANT
avatar

MESSAGES : 332
ARRIVAL : 18/01/2016
© FACE CLAIM : SHANTEL VAN SANTEN (DIKTAT)
OCCUPATIONS : POST-DOCTORANTE EN BIOLOGIE
HOUSING : BELMONT SHORE WITH KIARA

personal agenda
Contact list:
Disponibilités RP: OPEN BAR

MessageSujet: Re: LIES & DIPLOMACY (luc)   Mar 19 Jan - 22:44

Comme toujours, cela finissait invariablement par glisser sur le terrain des affinités passionnelles. Entre Philip et Lucrèce, cela avait d'abord été une affaire de fougue et d'attirance inexplicable. C'était peut-être cela qui les empêchait d'avancer main dans la main de façon normale : le feu dévorant qui les réunissait pour mieux les éloigner ensuite. Malgré tout, en y réfléchissant bien, la jeune femme avait du mal à s'imaginer dans une autre situation que celle-ci. Pourrait-elle mettre de côté l'étrange fascination qu'elle éprouvait pour Philip, tout cela pour satisfaire aux désirs parentaux de la voir casée et mise dans une moule ? Lucrèce n'avait rien de très ordinaire. Sous ses dehors amicaux, avenants et drôles, elle n'en restait pas moins une guerrière de l'intellect. Elle devait tout expliquer, tout comprendre, tout analyser ; y compris ses relations sociales. Ne pas réussir à mettre de mots clairs sur ce qu'elle vivait avec Philip avait au début été déroutant. A présent, cela représentait l'exception qui confirmait sa règle. Elle ne contrôlait rien, elle qui voulait toujours tout coordonner au millimètre près.

Alors qu'elle observait Philip, Lucrèce se dit qu'il était naturel, lui. Pas comme d'autres. Ouais, bon, il avait un t-shirt un peu ringard. Et alors ? Elle savait ce qu'il y avait sous ce t-shirt et ça, ce n'était pas ringard. Au-delà d'une attirance physique, elle se savait séduite par le fond de cet ingénieur qui lui donnait (souvent) des envies de meurtres. Philip évoqua alors le désir de la voir en blouse, misant sur son anniversaire pour quémander une faveur. Lucrèce lui répondit d'un sourire aguicheur et haussa un sourcil. Si tu veux me voir "juste" avec ma blouse, il va falloir m'en offrir une. Je ne peux pas sortir celles du boulot du laboratoire. A moins que tu n'aies des fantasmes secrets sur des germes en tout genre... Elle rit tout bas. C'est vrai qu'on n'a encore jamais fêté ton anniversaire. T'en fais pas, je vais bien trouver un truc à préparer. Tu me connais ! Ouais, il y avait des tas de trucs qu'elle pouvait lui réserver pour son anniversaire... Elle hésitait encore une douche glaciale et un coup de poing dans le ventre. L'envie de le secouer comme une piñata revenait toujours de façon régulière. Ah, si seulement il pouvait comprendre qu'elle était prête à travailler (un peu) moins pour lui faire une vraie place dans sa vie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mightyjungle.forumactif.com/t127-lucrece-and-u-let-her-go
Philip Sinclair
▶ The annoying SMARTASS
avatar

MESSAGES : 617
ARRIVAL : 07/01/2016
© FACE CLAIM : grant gustin. (heart attack)
OCCUPATIONS : ingénieur dans une start-up
HOUSING : downtown.

personal agenda
Contact list:
Disponibilités RP:

MessageSujet: Re: LIES & DIPLOMACY (luc)   Mar 19 Jan - 23:40

Lucrèce ne pouvait pas sortir du laboratoire où elle travaillait avec sa blouse à cause des nombreux germes avec lesquels elle était en contact. Ainsi, s'il souhaitait la voir en blouse, elle lui proposait de lui en offrir une. Effectivement, il n'avait pas réellement pensé au fait qu'elle travaillait en contact avec toutes sortes de cellules vivantes et nuisibles. Bien qu'il l'eu su, sur le coup, il avait préféré se focaliser sur le plus intéressant : Lucrèce vêtue seulement d'une blouse blanche. Il hocha simplement la tête lorsqu'elle lui fit part de sa potentielle créativité pour son anniversaire. Il n'était pas convaincu. Il n'aimait pas les anniversaire et il n'aimait pas les surprises. Il allait falloir qu'elle soit très forte.
Philip s'intéressa finalement à sa bière à nouveau. Il en bu plusieurs longues gorgées avant de reposer le verre sur la table en bois. " Tu veux qu'on aille manger un bout après ? " lui demanda-t-il alors. Parce que oui, il bossait depuis huit heures ce matin, il s'était rendu à L.A dans la matinée pour voir cette supernova, était revenu, et il n'avait pris qu'une seule heure de pause au déjeuner. Il avait des projets à boucler, des investisseurs et des clients qui lui mettaient la pression, sur lui et l'équipe. Evidemment, comme sur tout projet, ils n'étaient pas dans les temps, parce qu'il y avait toujours des choses qui ne fonctionnaient pas, qui prenaient plus de temps que prévu, etc.. Bref. Il crevait la dalle et après cette bière, il avait bien envie de prendre un truc à manger. Aussi espérait-il que Luc sois dans le même état que lui et qu'elle avait faim. Elle serait ainsi partante pour terminer leur verre et aller se prendre à manger. Dans l'idéal, il s'imaginait une magnifique pizza pepperoni. Ou Hawaïenne. Parce que le mélange sucré salé amenait un peu d'exotisme dans son palet. " J'me tape des journées de 12h en ce moment... C'est la première fois depuis trois semaines que j'suis parti aussi tôt. J'ai même pas eu le temps de changer de t-shirt. " souffla-t-il, faisant enfin référence à ce fameux t-shirt, qu'il n'appréciait pas tant que ça. " Il est horrible, nan ? Tu le détestes. Ca se voit... " dit-il. Son sourire s'agrandissant en imaginant ce qu'elle avait pu penser en le voyant. Il n'était pas très attaché à l'apparence physique et à la mode, mais il connaissait assez Luc pour sentir lorsqu'elle n'aimait pas quelque chose qu'il portait, ce qui en soi, arrivait de temps en temps parce qu'il faisait parfois preuve d'un goût étrange pour les t-shirts sans intérêt. " Je voulais t'offrir le même, c'est con, putain... On aurait pu être assorti," continua-t-il, au second degré.

_________________

“She was like the moon—
part of her was always hidden away.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mightyjungle.forumactif.com/t41-i-was-a-king-under-your-c
Lucrèce Woodston
LONG BEACH INHABITANT
avatar

MESSAGES : 332
ARRIVAL : 18/01/2016
© FACE CLAIM : SHANTEL VAN SANTEN (DIKTAT)
OCCUPATIONS : POST-DOCTORANTE EN BIOLOGIE
HOUSING : BELMONT SHORE WITH KIARA

personal agenda
Contact list:
Disponibilités RP: OPEN BAR

MessageSujet: Re: LIES & DIPLOMACY (luc)   Mer 20 Jan - 14:31

Même si elle était loin de se sentir sereine après le début d'orage qu'ils venaient de traverser, Lucrèce avait décidé de penser à autre chose. elle aurait bien le temps plus tard de se prendre la tête en essayant de trouver les bonnes questions (et les bonnes réponses, accessoirement). Il était assez frustrant de ne pas réussir à dire les choses de façon claire, encore qu'elle commençât à s'y faire. Avec Philip, il ne semblait pas y avoir de lendemain. Ils vivaient l'instant présent sans faire de plan pour la minute à venir et pour une scientifique comme elle, habituée à tout programmer pour respecter des protocoles stringents, il fallait apprendre à lâcher prise. Elle était reconnaissante à Philip de lui apprendre à se détacher de sa routine, même si elle avait envie de plus. Toujours plus, toujours plus loin : c'était ça, son ambition profonde. Il lui proposa d'aller manger une fois leurs verres terminés et la jeune femme acquiesça. Ouais, on peut aller manger. Je dois avouer que je suis pas affamée mais tu mangeras pour deux. Il en avait l'habitude, après tout. Et ça convenait très bien à Lucrèce.

Visiblement, Philip avait remarqué les coups d’œil exaspérés de la biologiste à sa tenue. Il la surprit en avouant qu'il avait quitté tôt, mais qu'il n'avait pas eu le temps de se changer. Elle se sentit aussitôt coupable d'avoir pensé qu'il n'avait pas voulu faire d'effort pour elle. Le boulot, ça passait avant tout. Avant eux. Ils se l'étaient dit dès le départ et elle comprenait bien ça, elle avait été d'accord, même. Alors pourquoi, soudain, se mettait-elle à avoir davantage d'attentes ? Était-ce seulement du à la pression qu'elle ressentait par rapport à la situation de son jumeau, ou commençait-elle vraiment à avoir des envies... Adultes ? Elle rosit lorsque Philip lui fit comprendre qu'il savait qu'elle détestait si t-shirt. Voilà qu'elle se sentait bien matérialiste, soudainement. Tu sais, j'crois que c'est pas si important, en fait. C'est pas le t-shirt qui compte, mais le mec qui est dedans. Alors si ça peut te faire plaisir qu'on soit assortis... Vas-y. Comme ça on aura l'air d'un vrai couple. Elle ponctua sa remarque d'un sourire affectueux avant de héler le serveur. Sans laisser à Philip le temps de faire un geste, elle régla l'addition et se leva, main tendue vers son compagnon. Tu viens ? il est temps de faire quelques tâches sur ce t-shirt. De ketchup, par exemple. Je ne pensais à rien de pervers, hein, ajouta t-elle avec amusement. Et ils s'en furent, appuyés l'un à l'autre, entourés de vapeur d'alcool, de doute, d'espoirs silencieux et de cachoteries.

THE END
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mightyjungle.forumactif.com/t127-lucrece-and-u-let-her-go
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LIES & DIPLOMACY (luc)   

Revenir en haut Aller en bas
 
LIES & DIPLOMACY (luc)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Slowdown/My Bonnie lies Over The Ocean (1964)
» White Lies
» Genesis - The Lamb lies down on Broadway (1974)
» 12 - Shock - Lies - 1984 - Lucky Records
» LP-GANGS BACK-LIES IN DISGUISE-1985-AKO REC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE MIGHTY JUNGLE / time flies ! :: - LONG BEACH : california - :: (( DOWNTOWN )) :: the auld dubliner-
Sauter vers: